• karlniaudot

Les dialogues de Tenet inaudibles, un choix, une erreur ?

Dernière mise à jour : 17 nov. 2021

On connait tous Christopher Nolan, on aime ou pas, mais la sortie de ses films est désormais à chaque fois un événement.

Et "Tenet" ne déroge pas à la règle puisque c'est en plus le premier film américain à sortir en France depuis le confinement, après une sécheresse de 5 mois, c'est dire que les épaules de Nolan supportent une pression inégalée jusqu'à ce jour.

Après des dates de sortie régulièrement repoussées, le nouvel opus de Nolan est là pour sauver le cinéma, rien que ça !


Au delà de ces considérations, revenons au film lui-même.

Je ne m'étalerai pas sur le scénario, tout le monde s'accorde à le considérer compliqué et exigeant. Soit.

Ce qui a surpris bon nombre de spectateurs, voire déçus pour certains pour ne pas dire frustrés, surtout anglophones puisque le sujet ne s'applique a priori que sur la version originale, ce sont les dialogues.

Dans le trailer, rien de très original au niveau du son, des gros booms, des braams, une mélodie en boucle pour la tension, et surtout des dialogues audibles !


Mais le reste du film présente apparemment environ 30 minutes d'échanges entre acteurs auxquels on ne comprend quasiment rien, et ça, c'est une nouveauté, ou un retour en arrière si on considère les films au début du parlant.

Les avis sont d'ores et déjà très partagés, certains y voient juste un défaut technique très décevant, qui n'a pas du aider à entrer dans le film et se laisser embarquer par l'histoire elle-même un peu opaque.

Mais soyons honnêtes et réalistes, une prise de son ratée, oui, ça arrive, mais avec 205 millions de dollars, y a moyen de faire les choses proprement ! Et puis la post-synchronisation, c'est pas nouveau, et c'est efficace.


D'autres font confiance à Nolan, et y décèlent une envie du réalisateur de forcer le spectateur à être attentif et actif pour mieux saisir l'intrigue. Une théorie nous affirme que le scénario étant tordu à la base, il faut justement être très concentré pour le suivre, et donc ces dialogues à peine audibles aideraient à nous plonger entièrement dans le film et donc à mieux l'interpréter.


‘'Don’t try to understand it. Feel it.’'

Cette citation du film ressemblerait presque à une justification de ces dialogues étouffés.


Attention à ne pas non plus croire que Nolan délaisse le son, bien au contraire, il aime jouer avec et nous l'a déjà prouvé comme dans Dunkirk avec ces fameuses gammes de Shepard de Hans Zimmer (voir illusions auditives de Dunkirk).

Et il est donc, pour moi, impensable qu'il s'agisse d'un souci technique que personne n'a réussi à résoudre. La post-synchronisation n'est pas quelque chose qui fait peur aux réalisateurs américains, loin de là.


Le mixage global du film est un autre débat, même s'il est intimement lié bien entendu. En gros, c'est fort ! Ca sent le compresseur bien lourd qui pousse tout vers le haut, et qui laisse de fait très peu (trop peu ?) de place aux dialogues.

Le mixage du trailer par exemple est bourrin, mais c'est la règle aujourd'hui : un trailer, faut que ça pète et que ce soit super fort. Avec soudain un bass drop, un silence, une réplique, et un gros hit massif juste après. Les recettes sont simples et ne manquent pas, même si on discerne aisément un schéma que chacun s'acharne à suivre méticuleusement.

Le mixage d'un film ne se fait pas de la même façon, et bien heureusement, car 2 heures de son compressé à fond dans les oreilles, ça fatiguerait !


Il serait intéressant de comparer la version doublée en français avec l'originale, à savoir si les dialogues sont plus / moins / autant audibles.


105 vues0 commentaire