La post-synchronisation, pourquoi et comment ?

23/10/2018

LA POST-SYNCHRO C'EST QUOI ?

 

La prise de son des dialogues n'est pas toujours évidente selon les cas de figure. On essaye, on rate, on essaye encore, on perd du temps, tout le monde s'énerve sur le tournage, on attend juste que l'ingé son prononce la phrase magique "on verra ça en post-prod !"

On est donc dans certains cas amenés à refaire les voix en studio après le tournage.

Exercice parfois compliqué pour les acteurs, c'est une technique toutefois très employée outre-Atlantique et chez nous également, même si certains réals sont réticents. On peut y voir un jeu moins naturel, l'enregistrement se faisant après le tournage, sans les autres acteurs, sans l'énergie du tournage...

Mais pour la qualité du son, c'est indéniablement une bonne solution.

 

 

POURQUOI LA POST-SYNCHRO ?

 

Prenons un exemple concret :

 

Un plan large avec 2 personnages qui discutent en maillot de bain dans un lac au pied d'une cascade avec une autoroute juste derrière.

 

Solution n°1 : Placer des micros HF, mais ça va être compliqué et dangereux pour le matériel vu la proximité de l'eau.

Solution n°2 : Percher, mais sur un plan large dans un environnement aussi bruyant, le résultat sera très aléatoire. Et le travail en post-prod risque de prendre beaucoup de temps pour obtenir un son naturel et compréhensible.

 

J'ai rencontré pas mal de réalisateurs(trices) clairement frileux, cela fait un peu peur mais c'est bien dommage car j'aurai pu sauver certaines scènes de films gâchées par des voix qui sonnent "bizarres", car le problème est là : on ne peut pas tout rattraper !

Et le son d'un film, on le sait, supporte très mal la médiocrité. Un bon mix est un mix qu'on entend pas. Si le spectateur "écoute" le son d'un film, c'est raté.

 

 

LA POST-SYNCHRO, COMMENT ÇA SE PASSE ?

 

Le but du jeu est donc de ré-enregistrer la voix de l'acteur(trice), et de replacer cette voix au mixage avec l'ambiance, les bruitages...

C'est un peu comme le doublage d'un film étranger, où le jeu est d'essayer de respecter les mouvements labiaux du personnage, il s'agit de synchronisation labiale (appelé aussi lip sync). Le résultat est rarement parfait, reconnaissons le...

 

Donc dans le cas de notre exemple précédent des 2 persos devant une cascade.

On enregistrera donc sur le tournage tous les sons nécessaires pour accompagner la voix au mixage, ou on prendra des ambiances dans une sonothèque, ou on en prendra dans un autre lieu, il y a plusieurs solutions.

Les 2 acteurs reviendront en studio, ensemble ou séparément, pour refaire le dialogue en essayant de parler de la même façon pour que les mouvements de lèvres correspondent à ceux captés par la caméra.

L'acteur re-jouera donc la scène avec les images du film, ce qui implique que cette étape se fait bien en post-prod, quand le montage image a été fait et validé.

 

On se retrouve donc avec des voix enregistrées proprement en studio, on les cale sur le montage, tout va bien, c'est synchronisé.

Par contre, une voix (ou n'importe quel autre son) en intérieur ou en extérieur, ça ne sonne pas pareil !

Il va donc falloir jouer un peu avec différents outils pour que tout cela sonne naturel. Une fois de plus, il va falloir travailler pour ne pas que le spectateur entende notre travail...

 

Quels outils ? L'equaliseur et la reverb, voire l'écho, le delay principalement.

Mais là, aucune recette magique, c'est du cas par cas. On peut toujours trouver un preset de reverb dont le nom correspond au lieu de la scène (hall, bathroom...), ce qui simplifie la chose.

Personnellement, je suis plutôt adepte des impulse responses (IR), utilisées via une convolution reverb.

Il s'agit en fait de "petits" sons (un choc sec et court) enregistrés dans un lieu spécifique, et la reverb est alors re-simulée numériquement au son sur lequel elle est appliquée. Très efficace, chacun peut d'ailleurs faire ses propres IR assez facilement, les IR sont souvent accompagnées d'un fichier image montrant le lieu de l'enregistrement.

 

La photo ci-dessous est une Impulse Response nommée IRON BUCKET chargée dans Space Designer sur Logic Pro. Cette reverb va donc donner au son l'impression qu'il provient d'un seau en métal. Bien entendu, la moindre des choses est de gérer quelques paramètres pour affiner, niveaux WET et DRY pour commencer.

 

 

 

Un exemple avec un Hugh Jackman bien motivé, comme quoi, les acteurs peuvent se remettre dans l'ambiance !

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Karl Niaudot

Mixage son à Nantes

N°SIRET : 47781130100035

Rechercher par Tags
Posts Récents
Please reload

Please reload

haut parleur mixage sound design